Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 juin 2010 le marché de maîtrise d’œuvre de la construction d

  • LE CONSERVATOIRE DE VANVES : DEMARRAGE DU CHANTIER PAR LA DEMOLITION DU GARAGE A PARTIR DE LA MI JUILLET

    Le chantier du conservatoire de musique de Vanves est conduit par GPSO qui a attribué le 24 Juin 2010  le marché de maîtrise d’œuvre de la construction du nouveau Conservatoire de Vanves (26 00 m2)  au Cabinet d'architecte 3Babin-Renaud. Une première réunion publique d'information sur ce projet s’était le  9 juin 2011 à l’Hôtel de ville pour présenter le projet. Plus d’un an après, GPSO avec le cabinet d’architectes et la société Melchior présentait Mardi dernier, le chantier de démolitiondu site prévu pour sa construction : l’ex-garage Citroen  (16 00 m2) qui a servi d’entrepôts et d’ateliers pour les services techniques de la ville lorsque le hangar situé à l’entrée de la ville rue Jean Bleuzen a été détruit pour mener à bien l’aménagement du MacDonald drive.

     

    Ce chantier démarrera à partir du 16 Juillet pour se terminer le 16 Novembre 2012, avec installation du chantier à partir du 16 Juillet, une phase de curage et de désiamentiage jusqu’au 24 Août puis le chantier de démolition et d’évacuation des gravats, avec une phase très intensive entre la Mi Octobre et la Mi Novembre 2012. Les responsables administratufs et techniques de GPSO sont tout à fait conscient des nuisances que générera cette démolition. Ils ont insisté qu’elle sera réalisé par une entreprise spécialisée, Melchior, qui respectera une démarche HQE en respectant 5 critères : le traitement des poussières ave un fort arrossage, le traitement du bruit avec recours à du matériel insonorisé, la limitation des vibrations,  et de la taille des gravats broyés à la pince à béton, avec tri des déchets en selection continu sur le chantier.

     

    Ce chantier commencera par une phase de curage et de désiamentage du bâtiment jusqu’à la fin Août, sachant qu’il y a peu d’amiante, une cuve d’hydrocarbure bien hermétique, ne présentant pas de fuites, à enlever, ainsi que des matériaux polluants et non redyclables.  Les deux pavillons en bordure de la rue Solférino seront détruit en premier pour permettre l’installation de la base de vie du chantier avec notamment la salle pouir les réunions hebdomadaire de chantier tous les mardis. Puis suivra le gros bloc de béton du bâtiment : L’entreprise utilisera une pelle de démolition avec un grand bras pour détruire le toît, et une pelle plus petite pour le reste, avec une « tête de dinosaure » selon le jargon  technique pour transformer en petite dimension les gravats. Un tapis de caoutchouc tenu par une grue, sera posé sur les bâtiments mitoyens pour les protéger des projections de gravats et de la poussiére, en fonction de l’état d’avancement de la démolition. Un arrossage au pied des engins avec lance à eau, limitera la poussiére  

     

    L’évacuation des gravats s’effectuera par camions, nettoyés à l’eau à la sortie du chantier, selonn  un plan de cirdulation qui a été arrêté : Arrivée par les rues du 4 Septembre et Jullien, départ par les rues Marcel Martinie et Pasteur, avec pas plus d’un camion en attente, car le quartier ne se prête pas du tout à une noria de camions comme les riverains vanvéens et isséens l’ont vu avec le chantier du fort d’Issy. De surcroit, les horaires ont été limités par rapport à d’autres chantiers sur Vanves (Hachette par exemple) : De 7H30 à 12H et de 13H à 17H30 du Lundi au Jeudi, de 7H30 à 11H30 le vendredi. Plusieurs questions très techniques ont été posées par les riverains directement concernés.